Galerie

Copyright @ All Rights Reserved

Emmanuelle MARECHAL

 

 

 

 

Toutes les sculptures en pierre sont des oeuvres originales et uniques.

LES FOURMIS

LES FOURMIS !

Marbre de Portor

 

Crédit photo Alberto Colman

 

On peut observer qu’il s’agit plus précisément des fourmis soldats appelées MAGNAN, vivant en Afrique.

En pénétrant par la trompe, elles peuvent tuer et dévorer un éléphant.

 

Par la représentation de DEUX fourmis, l’artiste a mis en valeur cette Force Collective des premiers hôtes peuplant notre planète, qui par leur intelligence a su survivre et s’adapter au monde qui est le nôtre.

 

Notons à ce jour, que c’est la seule créature qui ait atteint un tel niveau de perfectionnement.

METAMORPHOSE

Albâtre blanche – 2016

 

Observons une femme se libérant de son enveloppe charnelle.

 

A la contemplation de cette œuvre, nous devinons l’intention de l’artiste de nous montrer sa vision personnelle de la mutation d’une femme pour renaître encore plus belle.

LE SAVOIR

Marbre jaune du Portugal - 2017

LA FEMME ET LA MER

Albâtre bleue - 2015

 

L’artiste s’est servie de la métaphore de la coquille d’œuf pour représenter le bassin fécondateur faisant écho à l’océan et au ventre maternel et son placenta, berceau de la vie et précisément dans cette œuvre, la naissance d’une femme.

LE BAISER

Albâtre blanche – 2017

 

La particularité de cette pierre a permis à l’artiste de jouer avec la lumière, les transparences et les contours pour faire ressortir et ressentir toute l’émotion dégagée de cette œuvre.

 

Nous pouvons observer que l’artiste a également réalisé sa pièce dans une forme suggérant le Cœur pour figer l’intensité du moment.

 

ACROBATES

Marbre rouge et blanc italien - 2008

 

Crédit photo Alberto Colman

 

Observons l’entremêlement et les acrobaties des corps. Un animal en aplomb. Une surface aplanie revêtue de matière brute en hauteur.

 

L’artiste s’est amusée à jouer avec les veines apparentes de la pierre en utilisant celles-ci comme parement vestimentaire. La réalisation d’une jointure volontaire des deux jambes crée une illusion fusionnelle, contrebalançant l’équilibre fragile de l’ensemble.

 

La surface plane est un clin d’œil à la mappemonde que l’artiste à recouverte d’une salamandre, emblème d’amour. Elle recouvre la mappemonde et protège les acrobates.

 

DESTIN DE L’HUMANITE

Marbre blanc – 2016

 

Crédit photo Alberto Colman

 

Nous pouvons observer une main qui pétrit la matière brute, le majeur posé sur la 5ème branche de l’étoile indiquant le cheminement d’un entrelacs de symboles.

 

L’artiste a voulu souligner par son travail, que quelques soient les interprétations et applications qu’en ont faites les hommes, la main de la Création demeure à l’origine de Tout.

LA VALSE AMOUREUSE

Albâtre bleue – 2014

 

Nous pouvons observer une situation de plénitude semblant représenter la fluidité de l’étreinte de deux personnes en parfaite harmonie.

 

Pourtant, en l’observant sous un autre angle, nous constatons la complexité de la position renversée de l’œuvre.

 

La volonté de l’artiste est de montrer que les apparences ne sont pas toujours celles que l’on voit.

 

L’INDIENNE

Jaspe rouge - 2015

 

L’artiste a représenté une métaphore de l’imaginaire en se servant de l’image d’une femme finement réalisée accolée à une masse indéfinie.

 

S’agit-il de songes, de rêves… d’un homme ... ?

Elle seule en connaît la nature.

 

LA PARTIE DE BACKGAMMON

Marbre de Portor - 2017

 

LE MASQUE

Albâtre grise Volterra – 2007

 

Déclinaison en Bronze (2017) série numérotée

Bronze Eternité

 

Nous observons un masque, avec un personnage masculin muni d’une tête sans traits couvrant l’œil droit, déployant ses bras autour.

 

La volonté d’introspection prend toute son ampleur par la symbolique de cette tête qui semble pénétrer aux tréfonds de l’Ame. La présence des bras enveloppant le masque souligne la protection et conforte l’apaisement de l’instant de méditation.

 

QUIETUDE

Stéatite noire – 2016

 

On peut observer le corps d’une sirène, la tête d’aspect érodé reposant sur son lit de sable.

 

Par cette attitude, l’artiste a souhaité nous faire partager le paisible moment d’intimité et de repos de cette femme, qui semble sortir tout droit des vestiges de l’Odyssée.

ELLE PERD LA TETE….

Marbre blanc – 2012

 

Observons ce corps de femme agrippé dans la matière brute. De plus près, nous pouvons constater que la tête a été volontairement désolidarisée.

 

En opposant, d’une part, la vision de la tête coupée et mobile faisant référence à la confusion et à l’agitation de l’esprit et, d’autre part, le corps solidaire, emprisonné et figé dans la pierre, l’artiste met l’accent sur la révolte des émotions intérieures vécues.

 

11 SEPTEMBRE

Albâtre blanche - 2004

 

Observons : vue de face : des visages vides, effrayés et divers morceaux ciselés, éclatés. Vue de dos : deux grandes formes rectangulaires emprisonnées dans de la matière brute.

 

Par cette représentation, l’artiste a voulu immortaliser sa vision de la tragédie. Les visages sont les âmes qui semblent s’échapper de l’Enfer ; les éclats représentant le chaos, la destruction, la fin.

 

L’artiste a volontairement représenté en forme de croix, la matière brute, ce feu qui dévore et anéantit tout. C’est sa manière de poser la question de l’existence de Dieu en ce moment précis.

LE NID

Stéatite Jade - 2006

 

Cette sculpture montre les têtes d’un homme, d’une femme et d’un bébé,

enveloppées dans un cocon tissé par des ailes.

 

En positionnant son œuvre dans une paire d’ailes, l’artiste a voulu accentuer la force de la famille.

PROTECTION DIVINE

Albâtre bleue - 2011

 

Nous pouvons observer deux parties d’un corps de femme enchevêtrés dans la matière. La partie supérieure renversée sur le dos de l’autre partie du corps est membrée d’une paire d’ailes, l’une repliée, l’autre déployée.

 

L’intention de l’artiste suggère le Moi intérieur de l’aspect contraire d’une même personne, dont le corps inférieur enfoui, sans tête, représente l’enfermement, le côté sombre, tandis que le corps muni d’ailes, représente la protection par un Ange Gardien.

 

L’aspect pyramidal voulue de l’œuvre renforce la volonté de l’artiste.

LES MAINS

Albâtre opaque - 2003

 

L’artiste a voulu représenter dans cette œuvre deux aspects propres à la nature humaine : la curiosité et le dépassement de soi.

 

On peut observer, en premier plan, les mains qui s’agrippent fortement à la paroi et tentent d’aller voir derrière où un homme, debout sur le Globe, essaye de s’élever par ses propres moyens.

 

La paroi symbolise la frontière entre le monde physique et la métaphysique.

 

LIBERTE BRISANT SES CHAINES

Stéatite rose - 2005

 

Nous pouvons observer une œuvre comprenant des poings fermés, des chaînes rompues, une clef tenue dans une main, des formes géométriques métaphore de l’enfermement.

 

L’intention de l’artiste est de montrer par ces thèmes puissants entrelacés qu’il faut toujours se battre pour valoriser les vérités privées de liberté.

 

 

SIRENE

Granit vert Corse - 2009

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

Pierre rapportée des fonds marins par des scaphandriers.

L’artiste a utilisé la fêlure apparente de la roche comme fil conducteur de l’armure du corps de la sirène tout en conservant l’aspect marin et fossilisé.

 

Notons la volonté de l’artiste de représenter la chevelure en forme d’algues.

TEMPS INFINI

Marbre rose - 2013

 

Crédit photo Laurence Bondon

COU DU SORT

Albâtre blanche- 2013

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

Cette sculpture montre le buste d’une femme, la tête penchée en arrière.

 

Observons cette main, d’une part, qui caresse le sein droit de la femme, et d’autre part, ce cou tranché !

L’artiste a joué avec le paradoxe en juxtaposant la notion de l’abandon de la femme et la traîtrise de l’homme qui lui assène le coup mortel.

ACCOUCHEMENT

Marbre orange et quartz – 2009

 

Nous observons tout d’abord un ventre de femme accouchant par césarienne.

 

En y regardant de plus près, nous constatons qu’il s’agit de la naissance d’un homme, et non d’un bébé.

L’artiste nous fait réfléchir sur la volonté d’une femme cherchant la possibilité de donner vie à son idéal masculin.

BUSTE

Marbre de Portor - 2010

 

Nous observons un buste féminin enveloppé d’un foulard volatile.

 

L’artiste a joué avec l’aspect de la pierre et le mouvement finement travaillé et aérien du foulard afin de créer un ensemble léger, sensuel érotique semblant évoquer les rituels de séduction.

 

SECHEZ LES PETITES LARMES…

Marbre blanc Carrare - 2015

 

Œuvre réalisée dans le cadre d’une vente aux enchères caritatives.

 

L’artiste s’est servi du bébé séchant les larmes de son nounours pour illustrer le thème et le nom de l’association.

 

LES FOURMIS ! v 2

Marbre de Portor - 2017

 

REVERIES

Pierre de la Turbie - 2011

 

L’artiste a souhaité mettre en évidence le monde des rêves.

 

La contemplation de cette posture volontairement contrariée, décalée, osée par l’artiste, nous invite au voyage …

REFLEXION

Marbre rose du Portugal – 2006

 

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

 

CORAILLOU

Agate – 2015

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

Essai de l’artiste sur la réalisation d’une de tête de cheval en jouant avec les transparences, rappelant les broderies du corail.

ENTRELACEMENTS VICTORIEUX

Albâtre grise Volterra – 2006

 

Alchimie de deux corps qui semblent ne faire qu’un.

 

La victoire sur l’animal que l’on entrevoit en arrière pourrait symboliser le repos du guerrier.

ENFANT

Marbre de Carrare - 2015

LA PRIERE

Albâtre blanche - 2010

 

Crédit photo Laurence Bondon

TORTUE

Pierre de la Turbie – 2008

 

Crédit photo Laurence Bondon

KANGOUROU et son bébé

Albâtre blanche et rouge - 2012

CHAT

Albâtre opaque gris – 2006

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

TETE ANTIQUE

Albâtre grise – 2011

 

Crédit photo Laurence Bondon

 

CONVERSATION JAPONAISE

Albâtre translucide - 2011

 

Crédit photo Laurence Bondon

ABANDON

Stéatite jade – 2002 (première œuvre de l’artiste)

 

Déjà, on peut observer dans cette première réalisation, les prémices d’intention de l’artiste de jouer avec les émotions, les attitudes, les postures, la sensualité, les symboles, la matière …